Vidéoprotection

Contenu de la page : Vidéoprotection

Les dispositifs de vidéoprotection se sont développés ces dernières années pour répondre à des objectifs précis de prévention des atteintes à la sécurité des personnes, de protection des bâtiments publics et de gestion de l’espace public.

La vidéoprotection urbaine constitue l’un des outils de sécurisation des espaces publics que la commune de Millery a déjà mise en œuvre sur son territoire. Il est apparu nécessaire de renouveler ce dispositif afin de disposer d’équipements performants et d’améliorer la réactivité des réponses aux incivilités.

Profitant du réaménagement de l’ilot du sentier, un dispositif de vidéoprotection nouvelle génération a été mis en place sur les nouveaux espaces publics de ce secteur, en bonne coordination avec les forces de gendarmerie (brigade d’Irigny et les référents sûreté du groupement départemental de la gendarmerie du Rhône).

Les priorités de ce dispositif sont :

  • D’avoir une vision précise aux entrées du périmètre ;
  • De prévenir les dégradations des équipements ;
  • De surveiller les commerces ;
  • De surveiller les cheminements (et notamment les arcades de la salle polyvalente) ;

Une douzaine de caméras ont pu être implantées, afin de répondre à l’ensemble de ces objectifs. Ce dispositif a été autorisé par arrêté préfectoral n°dspc-bpa-v-251019-06 du 25 octobre 2019 complété par arrêté n°dspc-bpa-v-171219-12 du 17 décembre 2019. Conformément à ces dispositions, la conservation des images est limitée à 15 jours. Seules les personnes habilitées au registre de la vidéoprotection sont autorisées à consulter ces images. Une protection par « cache numérique » empêche tout visionnage des espaces privatifs.
L’ensemble du dispositif est relié par un câblage fibre multibrins, pour anticiper à terme le déploiement sur les autres espaces publics municipaux et faciliter la supervision.
Ce dispositif, d’un montant de près de 70 000 € HT en intégrant les coûts de câblage et de raccordement, est co-financé par l’Etat (à hauteur de 10 235 €), la Région Auvergne Rhône Alpes (à hauteur de 16 758 €) et le Département du Rhône (pour 5 712 €).
Conformément aux dispositions du code de la sécurité intérieure, et notamment l’article L253-5 et les articles R253-3 et R253-4, toute personne intéressée peut s’adresser au responsable d’un système de vidéoprotection afin d’obtenir un accès aux enregistrements qui la concernent ou d’en vérifier la destruction dans le délai prévu. Vous pouvez vous rapprocher de la police municipale : policemunicipale@mairie-millery.fr ou 06.61.66.18.50

JPEG - 136.3 ko